Histoire

Les origines du fort

Les premiers éléments concernant le Fort Saint-André date des Celtes dès avant Jésus-Christ

A l’Epoque Romaine, des Oppidum existèrent sur le Mont Auréus (sources d’eau salées, très précieuses à l’époque)

Les Gaulois ensuite prirent place et l’appelèrent le Mont Oreille par déformation

En 1255, le Mont appartient aux Ducs de Bourgogne et devient la Motte Jurée. Jehan de Chalon fait bâtir la 1ère fortification et une tour est érigée

Au XVème siècle, la garde de l’étendard des Ducs de Bourgogne, la croix de Saint-André, est confiée à Salins par les Habsbourg, souverains de la Comté.

La bannière fut alors placée sur une tour au sommet de la Roche Jurée et le lieu prend définitivement l’appellation de Mont Saint-André.

L'époque Moderne

1638

Les premières casernes sont construites sur le Mont par les Espagnols en prévision d’une guerre avec la France. Les fonds sont détournés car la misère fait ravage dans la plaine et c’est seulement 7 ans plus tard que les casernes seront achevées et que le mur d’enceinte fut créé avec meurtrières et créneaux

1668

1ère conquête de la Franche-Comté en 3 semaines puis retour de la Franche- Comté aux Espagnols par le Traité d’Aix-la-Chapelle

1674

2ème conquête de la Franche-Comté et destruction majeure des fortifications et le 18/10/1874 la 1èrepierre est posée par l’Intendant de la province, Camus de Beaulieu

1678

Achèvement des travaux initiés par Louis XIV et confiés à Vauban

1735

La route stratégique (identique au tracé actuel) est construite laissant les 5 sentiers d’accession comme sentiers de promenade (toujours existant)

1789

Le Fort devint une prison pour l’ex-noblesse, les prêtres insermentés et les opposants au nouveau régime

1793

Le Fort est rebaptisé Fort Egalité et ce jusqu’en 1799

1814

Suite à l’invasion autrichienne, le Fort devient alors le siège d’une très forte garnison pour surveiller les lignes de combat. Les mines endommagèrent fortement les remparts, qui furent reconstruits en 1816

1890

Le Fort est désarmé mais reste une garnison jusqu’en 1914 et s’appelle dorénavant Casernement Préval

L’époque Contemporaine

1921

La ville de Salins-les-Bains acquière le Fort pour en faire un lieu de villégiature avec des colonies de vacances

1923

La Société des Eaux Minérales de Salins prend à bail emphytéotique le Fort et le cède en 1924 à la Société Immobilière des Cités, Villas et Hôtels de Salins-les-Bains

1970

Passé de nouveau dans le giron de l’armée, le Fort retrouve alors les colonies de vacances militaires jusqu’en 1990

1990-2005

Un gardien habite le Fort mais ce dernier ne fait office que de dortoirs pour chats (plus de 250). En 2005 le Fort est repris et transformé en hébergements de tourisme

2019

Le bail emphytéotique du Fort Saint-André est repris pour 32 ans par les gérants actuels